Suivez-nous par mail

site map

ÉDUCATION ET LANGUE FRANҪAISE

Le français des premières aux dernières classes, c’est possible !

L’apprentissage d’une langue en milieu scolaire repose sur le suivi de son étude des premières classes au niveau supérieur. L’Institut français de Skopje insiste sur cette logique tant auprès des établissements scolaires et universitaires macédoniens que des autorités compétentes.

C’est ainsi que des écoles primaires développent avec notre soutien un programme de sensibilisation au français ; les institutrices concernées introduisent la langue française dans certaines disciplines (arts plastiques, mathématiques, éducation musicale, nature et citoyenneté et éducation sportive). Les élèves, à l’issue de la dernière classe (5e), peuvent se présenter au Delf Prim.

L’étape déterminante se situe à l’entrée au collège (6e classe) avec le choix de la langue vivante 2 (LV2), l’anglais étant la LV1 obligatoire. Le français doit être proposé aux élèves au même titre que d’autres langues et selon les préconisations européennes afin d’assurer la diversité linguistique. L’Institut français de Skopje intervient en ce sens. Le français occupe la première place des LV2, et tout particulièrement au collège.

Le lycée offre la possibilité d’approfondir encore l’apprentissage et notamment à travers le projet de sept sections bilingues francophones, dont six dans des lycées d’enseignement général et une dans un lycée professionnel . Les élèves inscrits dans ces sections bénéficient non seulement de cours de français supplémentaires, mais également de l’enseignement de deux disciplines dites non linguistiques (DNL) au moins. Ils peuvent valider ce parcours spécifique en se présentant au test de fin de cursus bilingue. L’accent est mis sur la mobilité des jeunes et l’Institut français de Skopje soutient régulièrement les échanges scolaires que ces lycées macédoniens réalisent avec des établissements français. Ce contact avec notre pays et notre langue est renforcé chaque année par la présence de deux lectrices françaises qui interviennent auprès des élèves et assistent les enseignants dans leurs travaux. Cet enseignement bilingue s’inscrit aussi dans une dimension régionale ; le projet « Almaktice », développé en coopération avec les sections bilingues francophones d’Albanie, doit aboutir à la mise en place prochaine d’une plate-forme de mutualisation de documents didactisés pour l’enseignement des DNL.

Par ailleurs, l’Institut français de Skopje organise ou contribue à l’organisation de concours ou de manifestations ayant pour objectif la promotion du français, de la France et de la Francophonie. Il s’associe ainsi aux efforts des professeurs et des élèves qui sont les artisans de ces manifestations avec le soutien des directeurs.